Partagez | 
 

 Quand on veut être sûr de son coup, on plante des carottes, on ne joue pas les chefs d'État (Tony)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gabriel Bastien
NOUVEL ARRIVANT
avatar

Messages : 20
Arrivée le : 15/03/2015
Crédits : .sparkle
Avatar : Pierre Niney
MessageSujet: Quand on veut être sûr de son coup, on plante des carottes, on ne joue pas les chefs d'État (Tony)   Mar 17 Mar - 0:33

La piscine extérieur était enfin propre. Il n'y avait plus une feuille qui flottait à la surface ni de cadavre d'abeille un peu trop aventureuse. Ça puait le chlore, l'eau était d'un bleu plus vif que le ciel et était bien plus aguichante que les dalles qui entourait la piscine. Les dalles qui étaient un peu trop chaudes à son goût. Quelle idée de se balader pieds nus dessus aussi. Sans trop réfléchir Gabriel posa au sol l'épuisette de surface et retroussa son jean sur ses mollets pour se laisser tremper les pieds dans l'eau fraîche. Pendant quelques secondes il resta le nez en l'air, à profiter du soleil et de la piscine (du moins ses pieds en profitaient). C'est dans ces moments là qu'il se serait bien roulé un pétard. Il augmenta le son sur son mp3. Puis il se rappela qu'il n'était pas chez lui, en fait. Que lui il était pauvre et il n'avait pas de piscine. En d'autres circonstances ça n'aurait pas été un problème. Et par d'autres circonstances il entendait: si son patron (et dire qu'ils avaient le même âge, comme quoi la vie est pleine de surprise) n'avait pas été la pire des ordures. C'est déjà ce que chuchotait le personnel de la famille Wellington quand il était arrivé. Les choses ne s'étaient apparemment pas arrangé avec le temps. Gabriel jeta un coup d’œil aux fenêtres de la maison. Les volets étaient fermés. RAS. Gabriel se pencha un peu pour laisser tremper sa main dans la flotte. De toute façon il avait la chance d'être relativement tranquille. Peu importe quelle génération des Wellington, on lui avait toujours fichu la paix. Son regard s'arrêta sur un chat qui se prélassait sur les dalles, profitant lui aussi du soleil comme il pouvait. La bestiole venait régulièrement squatter le jardin de “la sixième richesses du monde” (ou un truc du genre? Peut être juste du pays). Pas parce que s'était un sacré jardin de riches, plus parce que Gabriel s'amusait à le nourrir dès qu'il le voyait. D'après le bide du chat, il n'était pas perdu ou en quête d'une nouvelle famille. Ni d'après son collier d'ailleurs. Mais ça n'empêchait pas Gabriel d'essayer de faire ami-ami avec la panthère (sacrement obèse mais miniature, la panthère) et de l'apprivoiser comme il pouvait. Autant commencer avec un animal déjà domestiqué, ça facilite les choses.
Gabriel s'extirpa de la piscine avec une lenteur et une mollesse qui lui était propre. Rien ne sert de courir du moment qu'on arrive. Le chat quant à lui fut bien plus rapide à bondir sur ses pattes pour le suivre. La bête était loin d'être farouche, l'appel de la nourriture était bien plus fort que celui de la fierté. En revanche il s’égosillait comme s'il n'avait rien mangé depuis des semaines, ordonnant à Gabriel de se dépêcher un peu, bouge toi le cul et plus vite que ça, j'attends. Ça devait être ça d'être une domestique à l'intérieur de la maison du boss. Comparer ce chat obèse à Anthony Wellington lui arracha un sourire qui lui donnait un air un peu niais et stupide sur les bords. Il monta encore le son sur son mp3, couvrant facilement les cris de détresses et de colère du petit (gras) félin. Puis par pitié il renversa des croquettes sur le sol et s'assit à côté de lui pour le caresser tranquillement. Il pouvait bien s'accorder une petite pause, il n'avait pas arrêté de s'occuper de la pelouse et des haies depuis qu'il était arrivé ce matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand on veut être sûr de son coup, on plante des carottes, on ne joue pas les chefs d'État (Tony)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» REG&LYL ► "Quand une grande soeur veut quelque chose de son petit frère elle l'obtient par tous les moyens !"
» Parce qu'on peut devenir des handicapés quand on veut
» Fiche technique ; Muse sait aussi se battre... Quand elle veut ... [EN COURS]
» Quand on veut chanter au et fort.[PV Pépite d'Or]
» Léo Welker ~ Ou comment être un blaireau quand on veut être un aigle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AIR YOUR DIRTY LAUNDRY :: BEVERLY FUCKING HILLS :: SUNSET BLVD-